INFORMATIONS . Quelques magazines parlent de nous:

Ouest France du 17 nov embre 2014

Une résistance discrète, mais présente

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le siège de la résistance dinardaise se trouve au 2, rue Jacques-Cartier.

« Si elle est discrète, la résistance est, toutefois, très présente », explique Véronique Albert, la guide conférencière.

Les résistants dinardais sabotent les voies ferrées. Ils préparent également des faux papiers et récupèrent des armes.

Entre le siège de la résistance et l'Ancien Temple, au numéro 29 à côté, existait un passage secret.

Il permettait de fuir discrètement en cas de danger.



OUEST FRANCE DU 15 OCTOBRE 2014

L'Ancien temple accueille pour un récital violoncelle et piano Hélène Dautry et Elsa Bonnet.

Après une formation de pianiste, Hélène Dautry se dirige vers le violoncelle.

Avec cet instrument elle a développé, très rapidement, un parcours exceptionnel.

Elsa Bonnet débute le piano à six ans. Elle passe par le conservatoire d'Aix, où elle obtient la mention très bien. Au Programme de ce récital : la sonate n° 2 de Guy Ropartz, une sonate de Claude Debussy et une sonate de César Franck.



Télégramme du 15 àcobre 2014

Spectacle. Guignol à l'Ancien Temple 15 octobre 2014 L'Ancien Temple et l'association « Les coccinelles et le rouge-gorge » aiment faire rêver les enfants d'aujourd'hui devant les castelets d'hier.

Dès samedi, et pendant une semaine, ils proposent chaque après-midi un spectacle de Guignol pour les plus jeunes.

Au programme, le spectacle, un goûter, un atelier de marionnettes et une exposition.



Télégramme du 6 août 2014

Dinard Châteaux de sable. Plus de 100 bâtisseurs Le concours de châteaux, sculptures sur sable et art éphémère a attiré la foule, samedi après-midi, sur la plage d...



Ouest France 04 Août

À vos pelles. Concours de châteaux de sable.

Arthur, 6 ans, est venu concourir en famille. Arthur, 6 ans, est venu concourir en famille. |

Construction, stratégie et concentration étaient au rendez-vous de 14 h à 16 h 30, plage de l'Écluse pour un concours de châteaux de sable. Organisé samedi pour la première fois par l'association Rouge-gorge et coccinelle, l'animation a réuni une centaine d'architectes des vacances.|

« Il y a des terrains de 6 m2 pour chaque château de sable et un espace plus grand pour les arts éphémères. La seule limite, c'est la mer », explique Marie-Régine Humbert-Droz, une des quinze bénévoles et jurés. Elle poursuit : « Les gens amènent leur matériel et achètent un ticket pour un emplacement. » Comptez trois euros pour les enfants et cinq pour les adultes.

Une journée en thalassothérapie, une semaine en kayak, des montres pour femmes...

Deux cents lots offerts par les commerces, le club de voile, le restaurant et d'autres associations sont proposés. « Il n'y aura pas de perdants, confie Marinette, bénévole. La notation, pour sa part, se base sur plusieurs critères :

l'originalité, la prouesse artistique, la richesse des éléments collectés... soit une note sur 30 et différentes catégories en fonction des âges. »

Château avec algues, sirènes, homme tombé du ciel encastré dans le sable, chacun y va de sa petite idée.

Loïc Lerelay réalise un sphinx avec un ami dans la partie art éphémère. « On avait envie de se faire plaisir. L'idée est venue comme ça, on travaille au feeling. »

Aurélien Legros est venu de Montpellier pour les vacances avec sa femme et son fils. « La plage c'est comme notre jardin, on a fait un château avec des coquillages ramassés par Arthur et sa grand-mère. Chacun y a mis son petit grain de sable. »



Ouest France 2 août 2014 que faire aujourdhui à Dinard

Concours de Châteaux de sable enfants et adultes. 14 h sur la plage de l'Écluse. Organisation : association Les Coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret. Renseignements et inscriptions : 06 52 73 09 11.



Publié dans Plage et paysages le 1 août 2014

Concours châteaux de sable et art éphémère sur la plage de l’écluse.

Concours de châteaux de sable de Dinard

Demain, c’est le grand jour pour les petits et les grands : le concours "châteaux de sable et art éphémère" sur la plage de l’écluse. Il y aura une remise de prix pour les meilleurs "constructeurs en herbe" (que dire "en sable" !) précédé d’un goûter.

Rendez-vous demain donc (Samedi 2 août 2014) à 14 h.



Participation : 3€ pour les enfants , 5 € pour les adultes



Le Télégramme du 30 juillet 2014

Concours. Châteaux de sable et art éphémère samedi 2 août

Les bâtisseurs de châteaux de sable pourront rivaliser de création et d'ingéniosité, samedi.

L'association Les Coccinelles et le Rouge-Gorge m'ont confié un secret pour être heureux, lance un grand concours de châteaux de sable et d'art éphémère sur la plage de l'Écluse, en face de la piscine.

Les artistes pourront concourir dans l'une des quatre catégories proposées : concours de châteaux de sable pour les 7-10 ans et pour les 10-14 ans, concours de sculptures sur sable s'adressant aux adultes et concours d'art éphémère sur la plage.

Chaque participant recevra un prix. Samedi, à 14 h. Inscription sur place. Tarifs : 3 €, enfants ; 5 €, adultes.



Ouest France du 28 juin 2014

Concert de jeunes talents, à l'Ancien Temple, ce soir

Poursuivant son programme d'animations, l'association Les coccinelles et le rouge-gorge a invité cinq musiciens du Pôle d'enseignement supérieur de Rennes. Les jeunes talents donneront un concert consacré à des oeuvres classiques, ce soir, à L'Ancien Temple.

Les musiciens se sont fait remarquer l'an dernier, à Saint-Malo, lors du festival Classique au large, où ils ont remporté un gros succès. Simon Ogier et Ellen, au piano, Lucie Menier, au violon, Ambre, au violoncelle et Paul Manoeuvrier, à la guitare, se produisent régulièrement, au sein de différentes formations.

Poursuivant leurs études, au Pôle d'enseignement supérieur, ils ont choisi de mettre en place un ensemble majeur que le public apprécie de rencontrer.

Pourquoi L'Ancien Temple ? « C'est un lieu magique qui incite à la création et à l'expression. » Lieu mythique aussi, attaché à la tradition et à l'histoire. Celle de la musique en fait partie et elle se poursuivra, tout au long d'un concert plein de fraîcheur.

Au programme, des oeuvres de Debussy, Manuel de Falla, Rachmaninov, Chostakovifch.



Ouest France 21 Juin 2014

À l'Ancien Temple, l'association Les Coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux proposera toute la journée un programme varié pour fêter la plus longue journée de l'année.

Patrice Simon viendra présenter son album ; Larby chantera en s'accompagnant de sa guitare ; Pierre Delavault chantera du tango accompagné d'Isabelle Besnard au piano.



Ouest France 14 Juin

Échange de plantes, à L'Ancien temple, ce samedi Dinard - 14 Juin La manifestation, organisée par l'association Les coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret, pour être heureux, se déroulera, aujourd'hui, de 15 h à 17 h, à l'Ancien Temple. Plantes en pots, uniquement.

À partir de 14 h 30, chacun pourra apporter ses trésors. Il est aussi demandé de venir avec les photos des fleurs, si la plante n'est pas fleurie et de fournir le nom des plantes. Vous pouvez aussi apporter des graines. Ceux qui n'ont rien à échanger, cette année, pourront repartir avec des plantes qui seront vendues, entre 1 € et 2 € !

L'Ancien Temple, 29 rue Jacques-Cartier, de 15 h à 17 h. Entrée libre.



Ouest France de juin 2014 L'Ancien Temple se tourne vers la nature

Basée à l'Ancien Temple, l'association Les Coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux a pris le grand air, durant le week-end.

C'était d'abord une conférence offerte à Dinard par Gilbert Renault, du Val-André (Côtes-d'Armor). « Spécialiste du bouturage, il a passionné son auditoire et, surtout, livré de nombreux principes, simples, mais incontournables, pour bien réussir ce genre de travail », raconte Marinette.

Dimanche, ce fut une autre aventure, dans la propriété malouine de Bernard Touraine. « Chacun a été ébloui par son art à cultiver les bonzaïs, mais aussi d'autres arbres étonnants », poursuit Marinette. Car le jardinier possède une surprenante collection de fruitiers. Ainsi, un citronnier qui a déjà fourni plus de mille agrumes. Mais aussi un oranger qui donne des fruits gros comme des pamplemousses.

« Ses ruches bourdonnent agréablement et cela nous donne des idées, pour notre jardin », confie Jean-Paul, aménageur d'un espace naturel partagé avec les parties domestiques.

Samedi 7 juin, sortie en direction de Plévenon (Côtes-d'Armor). Contact : 02 99 46 82 88 (le soir), ou 06 52 73 09 11.


Télégramme 17 avril 2014

« En avant la musique » 17 avril 2014 L'association Les coccinelles et les musiciens de Philémoi devant une sculpture... L'association Les coccinelles et les musiciens de Philémoi devant une sculpture musicale, que les visiteurs peuvent essayer jusqu'au 11 mai.. Dimanche après-midi, l'Ancien Temple inaugurait une nouvelle exposition faite, entre autres, d'instruments insolites. Ce lieu, désormais dévolu aux animations organisées par l'association Les Coccinelles, abrite des événements culturels variés ouverts à tous. Jusqu'au 11 mai, « En avant la musique » expose les instruments du monde sur le thème « Origine de la musique à nos jours » à l'Ancien Temple. Premiers instruments, musiques et rituels, musicothérapie, sont quelques-uns des nombreux thèmes de l'exposition. Les musiques du monde y sont à l'honneur, avec la présentation d'instruments de musique de tous les continents, ainsi que des objets artisanaux en rapport avec la danse et la fête. Trois instruments insolites À découvrir aussi, trois instruments insolites de l'association Philémoi, les Sculpteurs de sons : une « Demoiselle d'Avignon », sculpture de tiges de verre et de métal, une sphère musicale par captation de mouvements, ainsi qu'une sculpture à percussions. La conception de ces instruments de facture Baschet date des années 50. Le visiteur explorera les multiples possibilités musicales et créera grâce à sa main son paysage sonore. « En avant la musique », ce sont aussi les ateliers du mercredi (à 14 h) pour les enfants. Le 23 avril, « Je découvre les percussions, la guitare et le uilleann pipe », grâce à Nathanaël, jeune musicien prodige.



OUEST FRANCE du 12 Avril: Les sculptures sonores se laissent caresser.

Les sculptures sonores sont faitespour être caressées.

L'Ancien Temple présente une exposition consacrée aux structures sonores, à partir de dimanche. Un espace sonore interactif dont le visiteur sera chef d'orchestre, à sa guise.

Philémoi, c'est l'histoire de sculpteurs et de spécialistes de l'acoustique réunis autour d'un projet commun. Jusqu'à devenir oeuvre d'art et laboratoire de sons. Une véritable exposition, à jouer et à toucher, affirment ses créateurs. « Ces sculptures ont besoin de la main du visiteur, pour devenir paysage sonore », expliquent-ils.

Après quelques années de voyages et des centaines d'expositions plus loin, Philémoi ne cesse de passionner le visiteur, curieux de pouvoir devenir musicien, le temps d'une rencontre qui ne manque pas d'originalité. Qui n'a rêvé de devenir un jour magicien et de réveiller des sculptures endormies ? Le rêve devient réalité, à L'Ancien Temple, grâce à l'association Les coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux.

Site de la compagnie "Philémoi"




FR3 Enregistrement de la recette de Marinette, à l'Ancien Temple

Cet enregistrement est disponible "en replay" sur le site d'FR3, à la date du 7 mars, dans l'émission: "Météo à la carte". Reportage



OUEST FRANCE 15 Février: Un clown, pour lancer l'expo de L'Ancien Temple

L'exposition, Nous, les enfants du monde, s'installe à L'Ancien Temple, ce samedi.

Elle y restera jusqu'au samedi 15 mars.

Dans ce décor à l'ancienne, le clown Dominique Alciati apportera son coup de pouce, dimanche, après-midi.

« Il proposera un petit spectacle rigolo et nous offrira quelques tours de magie dont il a le secret », explique Marinette, de l'association Les Coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux.

Ambiance bon enfant donc et si certains viennent, costumés en personnages de circonstance, ils auront leur place dans la fête, autour de l'invité du jour.

Ce sera le moment de faire le tour du propriétaire, de profiter de l'exposition, de s'installer à la table d'école et de partager un petit goûter bien sympathique.

L'Ancien Temple, 29, rue Jacques-Cartier. Inauguration de l'exposition, samedi 15. Spectacle de clown, dimanche 16. Puis, du mardi au samedi, jusqu'au 15 mars, de 14 h à 18 h. Entrée, 3 €, pour l'exposition, goûter et atelier.




OUEST FRANCE 16 Février: L'Ancien temple à l'heure de la Saint-Valentin

Ce fut un galop d'essai que cette soirée de la Saint-Valentin, à l'Ancien temple. Une première, histoire de dépoussiérer les vinyles des années 1960.

L'occasion surtout de revisiter une tradition, qui ne demande qu'à être entretenue.

Quadras, quinquas et plus, ils sont venus, par petites vagues successives, vendredi soir, retrouver les idoles d'une jeunesse insouciante.

C'est vrai que le décor de l'Ancien temple est tout à fait dans le ton. « On se sent à l'aise, au milieu de ce petit capharnaüm, au parfum de souvenirs qui n'en finissent pas de faire parler d'eux. »

Tendrement enlacés, pris par le rythme endiablé d'un twist que l'on croyait perdu, ou par celui d'un cha-cha-cha, les couples s'en mettent plein la vue.

« La Saint-Valentin ? On aime ». Le cri du coeur !

Voici la rue Jacques-Cart ier prise dans un tourbillon amoureux, ce soir de grande tempête. Vent, dehors et grand soleil, dedans.

Les organisateurs de l'association Les Coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux ont aussi le sens de l'hospitalité :

« Nous avons préparé des petits remontants, afin que chacun profite de la convivialité à l'ancienne. » Les années soixante, jusqu'au bout.

Pas étonnant que chacun se soit fait prier pour rentrer à la maison.




OUEST FRANCE 14 Février: Retour à la classe d'antan à L'Ancien Temple

Nous, les enfants du monde. Tel sera le thème de l'exposition d'objets anciens que L'Ancien Temple présentera, du samedi 15 février au samedi 15 mars.

L'association, Les Coccinelles et le rouge-gorge et les coccinelles m'ont confié un secret, est entrée dans le jeu. Bricoleur dans l'âme, Jean-Paul a reconstitué une petite école des années 1950. « J'ai également réalisé une école, comme on en voit actuellement, en Afrique ».

Le décor est en place et se confond avec le fil conducteur de l'exposition. « Nous avons déniché des livres anciens, livres du monde et des jouets de la même époque ».

Marinette, tout aussi active, a reçu des renforts de taille : « Lorsque nous sommes allés à la pêche aux objets, nous avons toujours été accueillis avec beaucoup de sourires et de gentillesse. Cela nous a permis d'enrichir nos présentations ».

Chaque jour, à partir de 14 h, il y aura des jeux, un concours de dessin, l'heure du conte et un goûter.

À ne pas rater non plus, le concours de déguisements, le mardi 4 mars, avec présentation publique, à 16 h et remise des prix, à 17 h.

En outre, du 22 février au 2 mars, à 14 h, l'association Alea jacta est proposera la pratique de jeux inédits.

Et, pour donner le coup d'envoi de ce mois de vacances, à l'école de L'Ancien Temple, les organisateurs accueilleront le clown Dominique Alciati, dimanche 16, à 16 h.

Un invité de marque qui possède une multitude de tours dans son sac, complice parfait des enfants, mais aussi des plus grands.

L'Ancien Temple, 29, rue Jacques-Cartier. Inauguration de l'exposition,

samedi 15 février.

Spectacle de clown, dimanche 16.

Puis, du mardi au samedi, jusqu'au 15 mars, de 14 h à 18 h. Entrée, 3 €, pour l'exposition, goûter et atelier.




OUEST FRANCE 14 Février: L'Ancien Temple danse la Saint-Valentin

Bal des années 60.

Telle sera l'affiche proposée par L'Ancien Temple, vendredi.

Le moment de venir écouter des tubes qui ont rythmé des années d'insouciance.

L'occasion aussi de se dérider, entre amis et voisins.

« Cherchez au fond de votre armoire, une chemise à fleurs, une robe vichy au-dessus du genou, ou un rien qui vous habille et venez, costumés, vivre quelques heures, à la bonne franquette », lancent Marinette et Jean-Paul qui sont déjà en répétition.

Le but de la manoeuvre étant de relancer une tradition, en dépoussiérant les vieux vinyles entassés au grenier.

Une rencontre d'autant plus de circonstance qu'elle est organisée par l'association Les Coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux.

La parité étant à l'ordre du jour, il ne faudra pas s'en priver, histoire de fêter la Saint-Valentin comme il se doit.

Il y aura évidemment sur place, du remontant traditionnel et tout le tralala.



OUEST FRANCE 14 Février: L'Ancien Temple danse la Saint-Valentin

Bal des années 1960. Telle sera l'affiche proposée par l'association « Les Coccinelles et le Rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux » à l'Ancien Temple, ce soir.

C'est le moment de venir écouter des tubes qui ont rythmé des années d'insouciance.

L'occasion aussi de se dérider entre amis et voisins. « Cherchez au fond de votre armoire une chemise à fleurs, une robe vichy au-dessus du genou, ou un rien qui vous habille et venez, costumés, vivre quelques heures, à la bonne franquette », lancent les organisateurs.

Entrée libre.




Ouest France du 13 Janvier: Le concert solidaire remplit l'Ancien Temple.

L'association humanitaire de solidarité Madagascar-Afrique (Ahsma) a réuni de nombreux partenaires de la bonne cause, dimanche après-midi.
Le concert solidaire a mis les murs de L'Ancien Temple à rude épreuve, qu'il aurait fallu pousser, pour accueillir tous les visiteurs.

Émue, devant tant de spontanéité, Jeanne M'Balla a présenté la raison d'être de l'association qu'elle a créée. « Se mettre au service de ceux qui n'ont rien. »
Maîtrisant parfaitement les besoins, pour aller s'y confronter régulièrement, Jeanne explique les urgences actuelles : « Nous devons construire un nouveau puits dans une région isolée du Cameroun. »
Une dépense de 3 000 € qui paraît si dérisoire. Sauf qu'il n'y a pas que cela. Le projet général, initié en 1997, consiste en la construction d'un centre de santé, avec maternité, pour un montant de 120 000 €. « Nous avons débuté par la construction d'un collège, en 2002. Cinq nouvelles classes ont été ouvertes, en 2009. »

Quatre groupes ont participé bénévolement à ce concert très applaudi. Chacun pouvant aussi déguster pâtisseries et rafraîchissements préparés par les membres de l'association. Côté public, les réactions sont unanimes : « C'est sympa, convivial et de qualité. On participe ainsi avec beaucoup de plaisir. »




OUEST FRANCE du 10 Janvier 2014: Qui veut voir La Bohême à la Bastille ?

Les coccinelles et le rouge-gorge ont des idées.

L'association organi se son premier déplacement, à la découverte des opéras.

Ce sera le jeudi 27 mars, pour assister à La Bohême, de Puccini, à l'Opéra Bastille.

« Ce voyage à Paris, se veut le début d'une incursion, dans le monde de l'opéra. Cela nous conduira successivement vers différentes régions, voir d'autres pays », explique Marinette, de L'Ancien Temple. Les réservations doivent être prises, au plus tôt, en téléphonant au 02 99 46 82 88, ou au 06 52 73 09 11.

Le déplacement sera préparé, au cours de différentes rencontres, pour ceux qui le souhaitent.

Histoire de mieux s'imprégner du spectacle. « Il y aura également quelques surprises à vivre en direct, avant et après le spectacle », promet Marinette.

Ce sera bien sûr un moment privilégié, pour découvrir la Maîtrise des Hauts- de-Seine, ainsi que le Choeur d'enfants, l'orchestre et le Choeur de l'Opéra national de Paris. Le voyage se fera, en train.

Les participants profiteront d'un dîner et d'une nuit, à l'hôtel. Renseignements, auprès de Marinette, 02 99 46 82 88, ou 06 52 73 09 11.




OUEST FRANCE du 09 Janvier 2014 Concert solidaire à L'Ancien Temple

Jeanne M'Balla invite à militer pour la cause humanitaire, en profitant d'un concert offert par des artistes talentueux.
Quatre groupes partageront un concert dimanche, au profit de l'association humanitaire de solidarité Madagascar-Afrique.
En 1997, Jeanne M'Balla, domiciliée à Pleurtuit, a créé l'association humanitaire Ahsma qui s'investit sans relâche.
« Dimanche, ce sera une nouvelle action, avec la mobilisation spontanée de quatre groupes soucieux d'encourager une opération de longue haleine », explique Jeanne M'Balla qui a imaginé un Teatime musical agrémenté de convivialité participative.

L'après-midi sera ainsi animé par Matthieu Pom, chanteur compositeur, humoriste et un brin provocateur. L'artiste dinardais, aux trois albums, sera sur ses terres, avec de nouvelles impressions et expressions.
Thierry Neveux, auteur-compositeur, accompagné de sa guitare et de son éternel sourire, s'investit, tel un véritable bluesman.
Maëlle Audic, professeur de chant, sera à la tête du groupe Mamabejo qu'elle entraîne de sa voix puissante, sur les routes de la musique soul et funk.
Gabrielle Gautier, L'âme métisse, maîtrise parfaitement l'improvisation.
Elle sait partager ses influences, des chants sacrés, étudiés en Inde, aux rythmes africains et jusqu'à la musique classique.

Native de Yaoundé (Cameroun), Jeanne M'Balla a choisi de consacrer ses efforts, pour les femmes et les enfants qui souffrent.
« Je me rends souvent à Madagascar, où de nombreuses actions sont lancées.
Certains de nos protégés ont d'ailleurs réussi leur vie, en passant par l'université ».
La misère est également autour de nous. « Il nous arrive d'intervenir dans la proximité, avec la même foi ».

Dimanche 12 janvier, de 16 h à 19 h, à L'Ancien Temple, 29, rue Jacques-Cartie r. Entrée : 5 € et participation libre, pour les gourmandises partagées sur place.




Ouest France du 05 Janvier: Journée en Bretagne sur fond de tradition

Dimanche, l'Ancien Temple a proposé de vivre une journée en Bretagne, comme autrefois.

Invités par l'association Les coccinelles et le rouge-gorge, ils étaient une trentaine d'amoureux du terroir, à l'Ancien Temple, dimanche, pour vivre une journée en Bretagne, à l'ancienne.

Sur les coups de midi, on commence à se laisser aller aux odeurs de la cuisine. « De l'andouille chaude de Plurien (Côtes-d'Armor), comme on n'en fait plus », annonce Jean-Paul qui a aussi épluché les patates au couteau et préparé une purée bien gouleyante. « Il en reste ? » Que nenni, c'est parti comme des petits pains. Mais, il y a encore quelques galettes.

Digestion assurée avec le concours d'Olivier et de Nelly. Il est musicien, elle est chanteuse. Elle chante en gallo. Et c'est parti, au pas d'an dro.

Et, comme on est la veille de l'Épiphanie, on partage la galette, on choisit sa reine et on fête son roi. « Il faudra vraiment remettre ça. Ce sont des moments que l'on déguste avec tellement de plaisir et de décontraction. » La demande est pressante. Heureusement les Coccinelles ont des idées.

« Prochain rendez-vous le vendredi 14 février, pour la Saint-Valentin. Avec une soirée costumée, sur le thème des années 1960 ». À bon entendeur !




OUEST FRANCE du 03 Janvier: Journée en Bretagne, à l'Ancien Temple le dimanche 5 janvier.

La Bretagne, ce n'est pas que la carte postale touristique.
Dimanche, l'Ancien temple ouvrira une page sur la convivialité à l'ancienne, sur fond de gastronomie et de danse.
L'association Les Coccinelles et le rouge-gorge ont inventé une belle histoire à découvrir sans retenue.
Avec une première partie, à midi, réservée à la dégustation d'andouille chaude et purée, ou galettes.
« La seconde partie, à partir de 15 h, sera animée par deux musiciens, maîtres à danser, avec une initiation très personnalisée », explique Marinette, de l'Ancien Temple.
Sur fond de retour aux sources, car la charcuterie provient de Plurien (Côtes-d'Armor), chez Guy et Isabelle Hénaff qui tiennent le siège de la Confrérie de France et de Navarre du taste andouille.
Une charcuterie mitoyenne du café Le tue-mouche, célèbre pour son cocktail du même nom.
Le bistrot étant tenu par Pierrette qui n'a pas la langue dans sa poche.
Les personnages, truculents au possible, ont d'ailleurs attiré les télévisions gourmandes d'exception. On en parlera, dimanche.
Un petit mot aussi, pour dire qu'Olivier, (veuze), luthier à Dinan et Nelly, archetière de grand talent, poursuivront musicalement cette rencontre au goût traditionnel.


OUEST FRANCE du 27 Décembre 2013: Le marché de l'Ancien Temple ferme dimanche

Derniers jours pour découvrir le Marché de Noël de l'Ancien Temple, organisé par l'association Les Coccinelles et le rouge-gorge. L'originalité est de mise, dans un décor d'une autre époque.
Céramiques et faïences entourent les instruments de musique. Les meubles et les lampes font bon ménage avec l'osier.
L'atelier de l'arbre à souhaits donne des idées et conduit vers Coeur de femmes et le P'tit atelier d'en bas.
Dégustation de boissons chaudes et de pâtisseries sont également au programme.



OUEST FRANCE du 26 décembre 2013: L'Ancien Temple fête Noël à Dinard

Organisé par l'association Les Coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux, un marché de Noël prend forme, de vendredi à dimanche, depuis un mois, à l'intérieur de l'Ancien Temple.

De nombreux artistes et artisans d'art y exposent une multitude d'oeuvres originales. Des sapins et des crèches de Jean-Paul aux céramiques raku de Jean-Marie Chassaing, en passant par les lampes et les meubles de Grafpalets, les objets présentés ont été réalisés par de véritables passionnés.

Pour leur dernier week-end, les artistes présents dans l'Ancien Temple accueilleront les visiteurs dans la convivialité, expliquant leurs démarches artistiques et leurs savoir-faire.

Une occasion idéale de dénicher un cadeau en ces temps de fêtes et de partage.

Jusqu'au dimanche 29 décembre, de 10 h à 19 h, à l'Ancien Temple, 29, rue Jacques-Cartier, à Dinard.




LE PAYS MALOUIN DU 19 DÉCEMBRE 2013

L' Ancien Temple c'est Marinette. Grande, les yeux pétillants, le verbe délié, elle est une figure bien connue à Dinard, dont elle est d'ailleurs citoyenne d'honneur.
Pendant 23 ans, elle a vendu ici tout ce qui lui plaisait à elle : des tissus Valdrôme, « un souvenir d'enfance », des fleurs fraîches, « parce que j'avais suivi des cours d'art floral avec Me Villeneuve », de la musique, des CD des instruments, du verre soufflé, toutes sortes de créations d'art et d'artisanat, du thé Mariage.....

Bientôt dans un livre

Mais Noël etait le grand moment, confie Marinette avec un enthousiasme intact. « Dès septembre, je recevais des coups de fil de toute la France. Les gens voulaient savoir quand on commençait. Mon plaisir était de faire du beau. Je changeais le décor 2 fois par semaine et je ne dormais pas beaucoup pendant cette période ». Sapins somptueusement décorés, tables dressées avec de belles nappes, verres vénitiens et couverts de rêve, bougies, gourmandises, musique baroque en fond sonore : c'était Noël à l'Ancien Temple. Marinette a retrouvé récemment » une valise avec plein de photos de tous ces Noëls » . Un livre en naitra l' année prochaine avec des commentaires de la maitresse des lieux, dont on sait à l'avance qu'ils seront savoureux Les tables magiques des Noëls de l' Ancien Temple. L'année prochaine, un livre de photos commentées par Marinette en rappellera la slendeur.

Gardienne du Temple

Marinette était documentaliste. Après avoir démissionné, elle part à la recherche d'un local. « Je savais que l' atmosphère du lieu déterminerait l'activité que j'y exercerais. Évidemment on ne me prenait pas au sérieux et je ne trouvais rien »
Mme Villeneuve l'encourage pourtant a tenir bon : » Je voudrais avoir une baguette magique pour vous trouver un beau magasin ». Et puis un jour, le coup de foudre : un bâtiment poussiéreux, en piteux état mais qui a toute une histoire. Ce sera là.
L' Ancien Temple était primitivement une église anglicane ouverte en 1877 et transformée en magasin, au début du 20ème siècle. L'édifice est alors agrandi jusqu'à la chaussée par un immeuble d'habitation de 2 étages avec commerce au rez-de-chaussée, le »Grand bazar des nouvelles Galeries ».
La façade du magasin, l' aménagement du rez-de-chaussée en menuiserie de bois néogothique, ainsi que l'inscription « L' Ancien temple » sont restés d'époque. Le tout passe dans les mains de Marinette en 1990. Elle en fait un lieu de rêve et de la fantaisie jusqu'en 2012, moment où elle cesse son activité.

Les Coccinelles et le Rouge-gorge

« C'était d'une tristesse ! Il fallait absolument faire quelque chose pour redonner vie à ce lieu » s' exclame Madeleine, une voisine. Marinette ne demande que ça. Une association prend naissance avec un nom, un peu long, qui reflète bien son état d'esprit :
« Les Coccinelles et le Rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux  ». Quand on lui demande d'expliquer, Marinette se fait patiente et pédagogue : « une coccinelle et un rouge-gorge sont des animaux doux, fragiles et beaux, non ? Des compagnons du jardin que tout le monde protège. Notre but est de multiplier les activités foldingues pour donner du bonheur aux gens.
On a tous nos fardeaux.
C'est bien de se retrouver un peu en toute simplicité.
Tout est volontairement désordonné. » Et ça marche puisque l'association compte aujourd'hui près de deux cents adhérents.
Les activités sont fréquentes et assez décoiffantes par leur variété :
cela va de la dégustation de whisky à la visite du Sciptorial d' Avranches !
En février, pour la St Valentin, il y aura un bal des années 60-70 (avec dégustation de tête de veau sauce gribiche) et...
pour les enfants, pendant les vacances, la reconstitution de la bibliothèque des grands-parents avec livres anciens, vieux jouets et toutes sortes d' ateliers.
Le mois suivant les Coccinelles iront s'initier au Golf de Tréméreuc et écouter « la bohème » à l'Opéra de Paris.

Marché de Noël

Mais pour l'instant, c'est le marché de Noël qui anime l'Ancien Temple.
Tous les vendredis, samedis et dimanches de 10 à 19h jusqu'au 29 décembre, avec des artistes et artisans d'art qui proposent des idées originales pour les cadeaux de fin d'année :
sapins et crèches de Jean-Paul, Atelier de l'Arbre à souhaits, Céramiques raku de Jean-Marie Chassaing, l'Atelier de Ker Piou Piou, les toutesdouces de Cœurs de femmes france, Le p'tit atelier d'en bas, les scuptures ours de Sylvie Faverot, les lampes et meubles de Crafpalettes, chis création céramiques, Osez l'osier de Maribé, terres de lithuanie...
et toutes les découvertes des Coccinelle et du Rouge-gorge...
De quoi retrouver l'ambiance incomparable de Noël à l'Ancien Temple.


OUEST FRANCE du 13 Décembre 2013: Le marché de Noël illumine l'Ancien Temple

Organisé par l'association Les coccinelles et le rouge-gorge, le marché de Noël de L'Ancien Temple est un peu une caverne d'Ali Baba de la création.
En tout cas, un lieu unique de rencontre, en centre-ville.

L'originalité est de mise, dans un décor d'une autre époque. À commencer au rayon des crèches et des sapins qui ne risquent pas de perdre leurs aiguilles.
Céramiques et faïences entourent les instruments de musique.
Les meubles et les lampes font bon ménage avec l'osier.
L'atelier de l'arbre à souhaits donne des idées et conduit vers Coeur de femmes et le P'tit atelier d'en bas.
Les idées de cadeaux ne manquent pas, dans ce marché de Noël.
Les occasions d'échanges non plus, car trois marches au-dessus de la rue Jacques-Cartier, c'est une convivialité à partager qui attend le visiteur.
Jusqu'au dimanche 29 décembre, L'Ancien Temple, 29, rue Jacques-Cartier. Chaque vendredi, samedi et dimanche, de 10 h à 19 h. Entrée libre.




OUEST FRANCE DU 01 Décembre 2013: L'Ancien Temple a ouvert son marché de Noël

Le marché de Noël cultive l'art de la création et de l'originalité.
L'association Les coccinelles et le rouge-gorge a ouvert les portes de son marché de Noël, cette fin de semaine, à L'Ancien Temple, avec des trésors de création. Ce lieu ancien se prête à merveille à ce genre d'animation.
Le visiteur est tout de suite sous le charme des créations et des créateurs, comme Jean-Paul, qui taille ses bois sur mesure, en forme de sapin et de crèche.
Le lieu ressemble à une grande cheminée autour de laquelle le Père Noël a disposé ses cadeaux. Les artistes s'en sont donnés à coeur joie et chacun n'a que l'embarras du choix.
Bien sûr, l'association cultive le sens de l'hospitalité. Les échanges sont spontanés, autour des différentes présentations.
Pour faire durer le plaisir, il y a le partage d'une boisson chaude et la dégustation de petites pâtisseries, ou friandises.
Voilà un marché de Noël original qui n'est pas avare de ses surprises et de ses coups de coeur.
Jusqu'au 29 décembre, à L'Ancien Temple, rue Jacques-Cartier, les vendredis, samedis et dimanches, de 10 h à 19 h.




OUEST FRANCE du 30 Novembre 2013: L'Ancien Temple fait son marché de Noël

Le marché de Noël, c'est l'art de la création et de l'échange, au coeur d'une crèche surprenante.
L'association Les coccinelles et le rouge-gorge a choisi de dresser un décor de fête, à l'Ancien Temple. Un lieu on ne peut plus propice à un marché de Noël aussi créatif.
La porte, qui active la petite clochette de bienvenue, s'ouvre sur une sorte d'atelier à l'ancienne. Ici, « c'est du sur-mesure ». Jean-Paul, taille ses bois, en forme de sapin et ses crèches douillettes. Coeur de femmes bat au rythme des échanges qui s'allongent, autour de présentations surprenantes. L'arbre à souhaits ne demande qu'à fleurir d'idées nouvelles. Les sculpteurs n'apportent que des originalités et Maribé ose l'osier qui se laisse caresser sous ses doigts agiles.
Le marché de Noël, c'est aussi un lieu de partage, autour d'une petite boisson chaude et de quelques gâteaux maison. Bref, un marché beau comme un jour de Noël.
Jusqu'au 29 décembre, à l'Ancien Temple (rue Jacques-Cartier). Ouvert les vendredis, samedis et dimanches, de 10 à 19 h.


OUEST FRANCE du 25 novembre: Le marché de Noël ouvre ses portes vendredi, à Dinard L'ancien Temple

L'Ancien Temple accueille le marché de Noël, à partir du vendredi 29 novembre. Et ce, pendant une durée d'un mois.
Les artisans, commerçants et les associations accueilleront le public dans leurs petits chalets de bois. On y trouvera tout le nécessaire pour réussir les fêtes de fin d'année : artisanat, loisirs créatifs, accessoires de mode, aquarelles et décorations de Noël.

Les gourmands seront aussi attendus sur les stands de dégustation de vin et de chocolat chauds, de macarons, de gâteaux, de crêpes et de galettes-saucisses.
Jusqu'au 29 décembre, tous les vendredis, samedis et dimanches, de 10 h à 19 h, l'ancien Temple, rue Jacques-Cartier, Dinard.


OUEST FRANCE du 14 novembre 2013: Le trio Zetadâm à l'Ancien Temple

Joseph Detailleur, Pauline Willerval et Dylan Gully offriront un concert exceptionnel, à l'Ancien Temple. 14/11
Baroudeur de l'extrême, Zetadâm s'arrêtera à L'Ancien Temple, dimanche, pour un concert de musique traditionnelle d'Europe et d'ailleurs.

Le trio invité par l'association Les coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secret pour être heureux. Manifestement, ces trois artistes étaient faits pour se rencontrer.


Six mains, six oreilles, trois coeurs à l'air, la musique au ventre et le métissage comme une évidence.
Joseph Detailleur, accordéon diatonique, Dylan Gully, clarinette et Pauline Willerval, gadulka, vielle à cordes sympathiques de Bulgarie, ont sillonné l'Europe de l'Est, le bassin méditerranéen et le Brésil.
Se passionnant pour des musiques traditionnelles qu'ils revisitent avec beaucoup de talent.
Ils ont développé leurs connaissances, au sein de groupes majeurs, au rythme de leurs étapes successives.


Voici un trio virtuose et plein de fraîcheur, devenu complice, dans la passion et le talent.
Les trois musiciens ont respiré la poussière des cortèges nomades, découvert les palaces ottomans, chanté dans les églises romanes et les fêtes de village, au Brésil. Autant de thèmes puisés dans des aventures étonnantes et qui serviront de base au concert de dimanche.


Dimanche 17 novembre, à 17 h, à L'Ancien Temple, 29, rue Jacques-Cartier, à 17 h.
Entrée, 15 €, 12 € (pour les adhérents) et 10 €, pour les moins de 25 ans.



Retrouver son enfance avec Guignol, à l'Ancien temple, à Dinard Ille-et-Vilaine - 31 Octobre 2013

Retrouver ses souvenirs et son âme d'enfant, ce n'est pas compliqué.
Il suffit d'emmener vos enfants ou petits-enfants, le temps d'un spectacle de Guignol, à l'Ancien temple, pour des moments pleins de poésie.
On quitte l'écran télé et on vient partager, se détendre et s'amuser. Guignol doit traverser la forêt pour apporter un cadeau à Madelon, mais il fait la rencontre d'un voleur et d'un gentil loup gentil. Une exposition de marionnettes est également présentée.
Vendredi 1er novembre, à 15 h 30, à l'Ancien temple, 29, rue Jacques-Cartier à Dinard.
Tarif unique : 10 € (spectacle et goûter).
Réservation au 06 13 50 29 26. Site : http ://ancientemple.free.fr


Saint-Malo - 24 Octobre 2013

Retrouver son enfance avec Guignol, à l'ancien temple, à Dinard retrouver ses souvenirs et son âme d'enfant, ce n'est pas compliqué.
Il suffit d'emmener vos enfants ou petits-enfants, le temps d'un spectacle de Guignol, à l'ancien temple.
À travers trois histoires, Guignol et le château hanté (lundi et jeudi), Guignol et le loup (mardi et vendredi), Guignol et la princesse (mercredi et samedi), vous vivrez des moments pleins de poésie.
Une occasion de se détendre, de partager et de s'amuser. Une exposition de marionnettes est également présentée.

Du 28 octobre au 2 novembre, à l'ancien Temple, 29, rue Jacques-Cartier à Dinard.
Lundi à 15 h, les autres jours à 15 h 30 - Tarif unique : 10 € (spectacle et goûter).
Réservation au 06 13 50 29 26.



Ouest France du 11 juillet 2013

Breton et bretonnant, écolo et bio, au bon sens du terme, coté à l'Hôtel de ventes de Drouot, Raymond Boterf est un sculpteur passionné par son art et passionnant à rencontrer. Il travaillera, en direct, samedi et dimanche, à L'Ancien Temple.

Originaire de Vannes, particulièrement doué, Raymond Boterf a passé de longues années, à Fougères, sculptant des meubles bretons, pour l'entreprise Bettler.

C'était au lendemain de la guerre d'Algérie qui l'a marqué dans sa chair. S'investissant ensuite à La Gacilly, pour animer le groupement des artisans d'art, soutenu par Yves Rocher dont il était ami.

La retraite l'a conduit vers Langon, où il a construit sa maison en bois de cèdre et son atelier.

Il consacre son temps à la sculpture artistique, profondément inspiré par le corps féminin. L'AncienTemple sera un lieu idéal, avec son architecture de bois qui convient parfaitement à l'expression de Raymond Boterf.



Erwan Moreau

Peut-être que certains d'entre vous sont ou seront trop loin je souhaite néanmoins partager avec vous des informations liées à ce lieu : L'Ancien Temple à Dinard.
Ils font partis des rares êtres, avec un couple d'amis, pour lesquels, même si c'est trop rare, j'ai encore du plaisir à venir à Dinard.
Le lieu qu'ils ont créé est tout simplement magique parce qu'ils en sont les magiciens et nous offrent des temps festifs et de belles choses à voir et à goûter avec tous nos sens.
Expositions,
Rencontres,
Signatures,
Concerts,
Dégustations,
Que ce soit dans le cadre du programme que vous découvrirez ci-dessous ou à une autre période. Si vous allez à Dinard ne passez pas à coté.


Lundi 3 juin 2013 Les coccinelles et le rouge-gorge de l'ancien temple invitent les amoureux de la nature à une sortie de cueillette de plantes. Une balade qui sera menée par Élisabeth Barrisson, naturopathe, qui a fait ses études à l'École des plantes de Lyon, et adepte de la médecine chinoise, qu'elle a découverte, à Montpellier. « En fait, je suis tombée toute petite, dans la marmite. Au contact de ma grand-mère qui possédait une science particulière des plantes comestibles et médicinales », raconte Élisabeth Barrisson qui fréquente Dinard depuis de nombreuses années. Les recherches, se feront, lundi, à Saint-Briac, autour du village de la Noé. « Nous sélectionnerons des plantes comestibles, surtout des salades, que nous préparerons et dégusterons ensemble. » Ce sera sa première implication avec l'association de L'Ancien temple. « Je pense que nous poursuivrons, car il y a beaucoup à apprendre », indique-t-elle. Lundi 3 juin, départ, à 9 h, de l'ancien temple. Tarif : 15 € ; 12 €, pour les membres de l'association. Apporter vêtements appropriés et couteau. Inscriptions et renseignements au 02 99 46 82 88.


Dinard Ancien Temple. Bernhard Schroëder le premier invité

7 mai 2012

L'Ancien Temple a rouvert ses portes début avril, grâce à une association qui souhaite donner une nouvelle vie à ce magnifique lieu dinardais.

La rétrospective 2002-2012 des oeuvres de l'artiste BernhardSchroëder, au Palais des arts et du festival, a remporté un vif succès pendant la saison Mimosa. Aujourd'hui, c'est à l'Ancien Temple, dans un lieu plus intimiste et mythique de la station, qu'il expose certaines de ses sculptures, peintures et photographies.

Racheté par Marinette en 1990

Il est le premier invité de l'association qui s'est créée à la fermeture de l'Ancien Temple, tenu par l'emblématique Marinette. Cet ancien temple protestant, de 1877 à 1897, avait été racheté par un Malouin pour en faire un magasin dit «bazar», puis c'est un marchand de kabigs bretons qui s'y était installé, avant que Marinette ne rachète ce sublime endroit en 1990, pour en faire un temple de l'art floral, en y apportant sa touche bien particulière et ultra-créative. Fin décembre, à l'annonce de son départ à la retraite, des personnes sont venues la voir pour lui dire combien elles souhaitaient voir l'endroit continuer à vivre. C'est ainsi qu'est née, en mars, l'association «les coccinelles et le rouge-gorge m'ont confié un secretpour être heureux», qui proposera différents événements au cours de l'année.

Au programme:

Depuis le 7avril: exposition Bernhard Schroëder, tous les jours, excepté le lundi, de 14h à 19h (entrée libre). Lundi: à 20h, conférence de Sylvie Lamoure sur l'art-thérapie évolutive. Tarif: 6EUR. Lundi 21mai: à 17h, goûter concert avec Larby. Tarif: 8EUR.



Cérémonie des voeux de Madame Le Maire le 21 janvier 2012 où Jean Paul et moi avons été décorés "Citoyens d'honneur de la Ville de Dinard".
Nous étions tous les deux très touchés et très émus.
Mais la parade n'etant pas notre fort, voir tous ces gens dans la salle oh la la; j'ai bien cru tomber dans les pommes plusieurs fois!!!!!
Merci à M.et M. Mallet pour cette initiative.


TV RENNES du 09 01 2012 à 18h

Emission du 09 01 2012


Un utilisateur de Google

il y a 3 ans
C'est la Caverne d'Ali Baba !!! Jean-Paul lui ressemble un peu, mais y faut pas avoir peur ... il est doux et gentil !!
Quant à Marinette ...C'EST UN COEUR !

Endroit merveilleux , incontournable à Dinard , pour tous les musiciens, les gourmands et les esthètes à la recherche de jolis cadeaux

Oui oui !! allez vérifier sur place , on n'y trouve que des trésors, et dites leur mille choses de la part de Françoise.



LE TELEGRAMME

Reportage du samedi 12 novembre 2011

L'Ancien Temple, palais de la découverte et de la nouveauté, fermera ses portes au début du mois de janvier. Mais le lieu d'exception pourrait retrouver rapidement un second souffle.
Marinette, la gardienne de l'Ancien Temple, prend sa retraite. La propriétaire semblait pôurtant faire corps avec cet ancien temple protestant, reconverti il y a 22 ans en un étonnant magasin, proposant de la décoration, des fleurs et moult objets plus insolites les uns que les autres. Une vitrine devenue, au fil des ans, une véritable institution.

CAVERNE D'ALI BABA

"J'avais ouvert un jour de Noël, je me souviens il neigeait. Personne n'y croyait, mais j'ai tenu bon et je souhaitais également terminer également à Noël", témoigne la future retraitée.
Une date qui n'est pas vraiment un hasard, tant la fête de Noël est à l'image du magasin: un instant magique, sucré et un peu hors du temps. Somptueuses tables dressées méticuleusement, crèches et santons, boîtes à musique, trains enchantés et carroussels sont en effet des valeurs sûres, au Temple. Sans parler de la vaisselle design et colorée, des bougies parfumées, des fleurs exotiques, des colliers, des boules de Noël, des imposants photophores, des lustres de château, des nappes de réveillon, des marionnettes artisanales, des guirlandes scintillantes des parfums d'intérieur, des peluches aussi grandes qu'un cerf, des petits chalets en terre cuite, des boules enneigées et même, des chocolats fins...

"0N NE SAIT JAMAIS SUR QUOI ON VA TOMBER"

"Ce sont des découvertes dénichées un peu partout", explique Marinette avec le ssourire. Et qui sentent bon l'encens, la sève de pin ou de jasmin. Sur les étagères, qui datent de 1906, s'alignent en exclusivité des boîte de thé provenant de la plus ancienne maison française. De nombreux instruments et accessoires de musique achèvent de convaincre du caractère hétéroclite du lieu.

" Quand on entre chez moi, on ne sait jamais sur quoi on va tomber".

Ni sur qui, car dans les recoins de son palais, Marinette accueille des travaux d'artistes, organise des expositions et des concerts. Et le public aussi est tombé sous le charme de la créativité sans limite de la patronne, et des petits violons accrochés à ses jupes.

ON RESTERA OUVERT.

"Je n'avais pa s envie de vendre mon âme et l'endroit doit vivre encore." Pour réussir cette note parfaite, l'Ancien Temple restera donc un endroit ouvert au public, aux séminaires, aux démonstrations culinaires ou florales, aus conférences et aux concerts intimistes avec de bien belles surprises. Et nul ne doute que les musiciens et les artistes y trouveront une belle source d'inspiration.


OUEST FRANCE

Reportage du dimanche 13 novembre 2011

A DINARD, l'Ancien Temple ferme ses portes.
Une institution dinardaise s'apprête à fermer ses portes. L'Ancien Temple anglican, construit en 1876, était devenu bazar dans les années 1990. La bâtisse reste toutefois aux mains des propriétaires qui veulent en faire un lieu de résidence artistique.
La nouvelle est tombée comme un coup de tonnerre."Nous ne pouvons pas y croire". Voilà résumée, une réaction qui s'étend comme une traînée de poudre dans la ville. Liquidation totale à l'Ancien Temple.

Ses gardiens, Marinette et Jean-Paul, rendent leur tablier. "Nous ne sommes pas éternels" rappelle Marinette . Les douleurs sont des folles...chante le biniou. Certes mais elles sont aussi le calendrier de la vie. Consstruit par les Britanniques en 1876, le temple anglican a changé de vocation en 1901. Le Bazar du Temple a fait recette, jusqu'à devenir un étonnant atelier de décoration et de musique en 1990.

L'ART FLORAL

Passionnée d'art floral, Marinette a quitté l'enseignement, en 1990, pour y créer sa petite entreprise. "J'ai investi dans cet achat avec beaucoup d'encouragements". L'artiste multiplie les cours et les démonstrations. S'investit aussi dans la vie locale, décore le Festival Internationnal de musique et les Opéras d'été. Avant d'être rejointe par Jean-Paul, une force de la nature, qui circule à bicyclette et en maillot de corps, été comme hiver.

Commence une nouvelle démarche."Nous avons décidé de développer nos activités". Tissus anciens, vases, vaisselle, tableaux, antiquités, thés du monde...Un bric à brac qui fait courir les amateurs d' originalités et d'insolite. Et puisque Marinette pratique le violoncelle voilà un rayon consacré aux instruments de musique. Jean-Paul assure le transport, parfois avec sa charrette tirée par un cheval. Bref, un rendez-vous devenu mythique, à Dinard.

Les témoignages de sympathie qui affluent arrachent les larmes de Marinette. Que va-t-il se passer? "Nous avons refusé de vendre le magasin et de tuer son âme. L'Ancien Temple restera un lieu d'artistes et de création.

RESIDENCE D'ARTISTES

Les deux passionnés n'ont en effet pas voulu vendre leur âme au diable. Ce magnifique témoin du pa trimoine architectural et populaire dinardais restera en l'état poue accueillir des manifestations ponctuelles, ouvertes sur la création, l'expression et la transmission. Déjà les demandes affluent, em matières d'ateliers, conférences, échanges, cours de cuisine, stages de photographie, marché de Noël etc.

Marinette marquée par ses croyances et ses engagements insiste:" Ma mission est de faire vivre ce lieu d'exception, propice aux rendez-vous populaires". Jean-Paul, le fort des halles, laisse aller son émotion et s'éloigne en chantant un air du Barbier de Séville. Quelle voix et quel coffre!
L'Ancien temple garde son âme."Ce magasin a une histoire et il appartient à chacun de la poursuivre.


LE PAYS MALOUIN du 17 novembre 2011

VISITE GUIDEE à L'ANCIEN TEMPLE

Rue Jacques Cartier, on ne vient pas pour acheter ou faire les magasins. Non. On vient d'abord partager un moment, se remplir les yeux dans un lieu atypique, profiter de l'endroit sans chichi.

Tout commence en 1990. Un jour d'automne, Marinette essuie les vitres poussiéreuses des portes et découvre ce mùonument fabuleux, la magie opère... En quelques mois, grâce à son fils, Erwan, seulement âgé de 12 ans (avec sa petite scie sauteuse et quelques outils) et à de nombreux amis, l'endroit est embelli et une habitation de fortune prend place au-dessus de l'ancienne partie (le temple). C'est Erwan qui remarque une inscription d'époque:"l'Ancien Temple", à peine visible sur une poutre entre les deux parties du magasin. Ce sera l'enseigne retenue: l'Ancien Temple est né...Le 1er décembre 1990, il ouvre ses portes. Les étagères sont un peu vides, la partie ancienne est transformée en galerie. Mais Dinard est au rendez-vous. Pendant 21 ans, Erwan a continué de rénover et embellir ce lieu. Marinette, rejointe par Jean-Paul en 1997, fait rêver à chaque saison. Le lieu est rempli de trouvailles, de coups de coeur, d'instruments de musique, de belle vaisselle, de thés disposés dans les étagères en bois de 1906 et varie avec les saisons et les envies de Marinette et Jean-Paul. "Nous voulons que le client reparte heureux!".

UN COCHON ROSE, DES LAPINS...

Pendant des années, les vitrines de Pâques ont accuelli toute sorte d'animaux vivants: c'est un cochon rose au milieu du magasin, poussins, chèvres, canards, moutons jusqu'à des lapins qui profitaient de la nuit pour faire des galipettes sur les étagères et remplir leur enclos des richesses du magasin.

Chaque moment du calendrier donne à Marinette et à Jean-Paul l'occasion de tout transformer. Février: c'est pour le carnaval de Venise; fête des mères: un déluge de fleurs rares; 23 octobre: le coup d'envoi de Noël et bien sûr le 1er décembre: l' Anniversaire de l' Ancien Temple avec concert pour les enfants et festivités. "C'est pour remercier tous les clients fidèles qui nous soutiennent avec discrétion. Cette année nous n'avons pas le temps, l'anniversaire sera discret".

Comment le coupe est-il arrivé à Dinard. " Mes parents avaient une petite épicerie à St Cast. Jean-Paul était camionneur. J'ai exercé le métier de marin pêcheur à Erquy et St Malo: c'était très dur. On risquait nos vies, je me souviens avoir été ballotée comme une coquille de noix, pendant 27 heures de mauvais temps. J'ai ensuite été documentaliste dans un collège mais, on dérange quand on veut faire un peu plus. On ne donne pas assez pour l' éducation des enfants. Ce qui m'intéresse, c'est récupérer les les enfants en échec scolaire complet. J' aimais beaucoup les punis, les fortes têtes, ils ont quelquechose à l'intérieur. J'ai découvert ensuite ce magasin. Les débuts ont été difficiles, je voyais bien les clients acheter une bricole pour nous encourager, nous soutenir. J'avais créé un nouveau concept: mélanger les genres dans un seul lieu: objets d'art, fleurs, châle en soie, bougies, chocolat, vaisselle, musique, etc, mes passions pour beaucoup de choses. C'est notre 22ème Noël, nous avons tenu à tout présenter de belle façon, comme d'habitude, sans tenir compte de notre cessation d'activité. Les gens viennent nous dire au revoir en acquérant un petit souvenir, ils me font des confidences, c'est un partage, nous ne sommes pas là pour faire des affaires."

PLEIN DE PROJETS

Et que va devenir ce lieu?

"Nous avons plein de projets: il peut y avoir une galerie d'art, des expositions d'artistes, des concerts, des conférences en rez de chaussée. Nous pourrions échanger notre logement avec d'autres personnes, en les rencontrant afin de profiter chacun de nos cultures différentes. Jean-Paul aimerait bien partir sur les routes menant une gardine ou verdine (roulotte tirée par un cheval) pour profiter de la nature, il en a exposé deux dans ses vitrines de Noël. Je vais avoir plus de temps pour jouer du violoncelle. J'adore la musique, écouter des concerts, je me passionne pour l'Opéra. J'aime lire, marcher dans la nature... J'adore aussi nager. Jean-Paul pendant ce temps pouusse la chansonnette dans la boutique en disposant ses arbres de Noël en bois qu'il a fabriqué au printemps, un éternel morceau de foin accroché à son pull"


Ouest-France Dimanche 13 novembre 2011 L'ancien Temple, une institution dinardaise, ferme ses portes.

L'Ancien Temple anglican de Dinard, devenu atelier de décoration et de musique en 1990, ferme ses portes définitivement.
Les propriétaires ont toutefois décidé de conserver ce témoignage du patrimoine architectural et populaire dinardais.
La batisse accueillera, ponctuellement, des manifestations culturelles.


DINARD TV

Reportage du vendredi 11 novembre 2011


L'Express du 27 juillet 2011

" Les 50 adresses les plus tendance de votre été, St Malo, Dinard;
Les boutiques dans le vent, les restos du moment, les bars et les clubs branchés..."

"LA GARDIENNE DU TEMPLE"
A Dinard Marinette a installé son étonnant magasin de déco dans un ancien temple protestant.
Elle y dévoile une cohorte d'objets insolites.
Les promoteurs peuvent toujours rêver: Marinette ne cèdera jamais son antre.
" De toute manière, l'endroit ne l'accepterait pas. C'est bizarre à dire mais je sens qu'il vit" souffle-t-elle avec un air de pythie.
Cette solide Bretonne semble faire corps avec cet ancien temple protestant, reconverti en une improbable caverne d'Ali Baba.
Ici s'entassent pêle-mêle de la vaisselle design, des fleurs, un oud de Damas, des boîtes de thé, des bougies, des ukulélés colorés, des colliers...
" Quand on entre chez moi, on ne sait jamais sur quoi on va tomber", sourit la maîtresse des lieux.
"Ce sont des découvertes que j'ai dénichées un peu partout."
Native de Saint Cast, elle cumule autant de destinées qu'un chat.
Jadis matelot sur un langoustier, elle devient documentaliste, puis exerce comme professeur d'art floral, avant d'entamer un long périple au Mexique.
Revenue au pays, elle débarque à Dinard et découvre par hasard ce lieu d'exception, en essuyant les vitres poussiéreuses de la porte.
Et décide d'en faire l'acquisition.
"C'était il y a 21 ans, explique-t-elle. Je voulais monter une boutique de fleuriste décorateur. Personne n'y croyait mais j'ai tenu bon."
En prenant toujours garde à ce que l'endroit vive.
Dans les recoins de son palais, elle accueille des travaux d'artistes, organise des expositions ou des concerts.
Ouvert à tous, à l'exception des agents immobiliers.


Ouest France 16 août 2010

Marinette crée ses décors musicaux


Les concerts rythment la vie culturelle dinardaise et encore davantage, en période estivale.
L'imagination va bon train, en ce qui concerne le décor et le talent de Marinette, proprié taire du magasin l'Ancien temple, qui se laisse aller au gré des partitions.
Le public est ainsi tombé sous le charme de la maman violoncelle et des petits violons accrochés à ses jupes.
Tout cela enchassé dans une superbe copmosition florale, pour réussir la note parfaite.
Les musiciens y trouvent une belle source d'improvisation.


Ouest France 11 août 2010

La folle nuit de tout le monde pour le 11août

... Foule au rendez-vous, en nombre impressionnant et pour autre chose qu'un cirage de pompes.
Marinette a fait danser dans sa rue en ouvrant la partition ...


Le Nouvel Observateur 29 juillet 2010



LIEUX INSOLITES

Un hommage à Julien Doré? Cet été, la vitrine de chez Marinette , la plus étonnante boutique de la côte, est remplie de dizaines de ukulélés multicolores .

En poussant la porte de cet ancien temple protestant du 19ème siècle ( classé monument historique ), c'est un impressionnant pêle-mêle de fleurs, cages à oiseaux, bougies, linge de maison et boîtes de thé Mariage frères que le visiteur découvre.

Mais la spécialité de ce lieu inclassable, ouvert depuis vingt ans, ce sont les instruments de musique originaux et rares. Marinette, la propriétaire que tous les Dinardais appellent par son prénom, s'est lancée dans une nouvelle aventure il y a sept ans. Et l'on vient désormais de loin pour essayer la nyckelharpa, sorte de harpe suèdoise, l'oud, luth que la patronne a fait confectionner en Syrie, ou encore des vielles vietnamiennes, des flûtes irlandaises ou des percussions de Bali en forme de bracelets.

Plus classique: les vacanciers privés de piano l'été peuvent venir s'entraîner ici ou donner des petits concerts pour la joie des passants.

A l'arrière du bâtiment, des artistes locaux exposent aussi, avant que l'endroit ne se recycle l'hiver venu, en crèche pleine d'animaux pour les enfants.

La toute dernière fantaisie de Marinette, ancien matelot et documentaliste au caractère bien trempé? Un impressionnant cimetière de vieilles machines à coudre que les clients sont venus confier à ce lieu hors du temps.


Le Point été 2009.

"Son magasin n'est à nul autre pareil.

Marinette, que personne à Dinard ne songe à appeler par son nom de famille, a transformé un ancien temple protestant datant de 1887 en véritable caverne d'Ali Baba.

On y trouve, pêle-mêle, des compositions florales, des décorations de table, des instruments de musique, des CD, du thé... A l'étage, une galerie présente des artistes qu'elle a choisis selon deux critères, « le coup de coeur et la rencontre humaine ».

Mais, davantage que les articles en vente, c'est l'atmosphère qui retient le chaland. Des concerts donnés par des enfants sont régulièrement organisés, « pour qu'ils aient l'occasion de jouer devant un public » , ajoute la maîtresse des lieux, qui reçoit volontiers les clients avec un chocolat chaud.

Avant L'Ancien Temple, Marinette a eu d'autres vies. Un temps matelot à la pêche-un métier physique alors peu ouvert aux femmes-, elle reprend une formation pour devenir documentaliste dans un collège, où elle multiplie les initiatives. « J'agaçais , lance-t-elle. C'est fatigant, le mouvement, quand tout le monde dort autour ! ».

Sa boutique lui permet de donner libre cours à ses idées, même si les débuts ont été difficiles. « Les premiers clients ont été de vrais mécènes. Je voyais bien qu'ils achetaient des choses dont ils n'avaient pas besoin. »

Au fil du temps, l'adresse est devenue pour certains plus qu'un commerce. Le 1er décembre, elle soufflera sa vingtième bougie. Marinette, qui chaque année célèbre l'anniversaire en fanfare, lance déjà les invitations."


GUIDE MICHELIN BRETAGNE Voyager pratique

"Situé dans un ancien temple protestant (fin 19 ème siècle ), l' antre de Marinette cache moult trésors:
créations florales, linge de table, bijoux de jeunes créateurs etc ...galerie à l'étage et petit jardin peuplé de lapins. !!!!!"


Le Pays Malouin

"Un endroit hors du commun; des propriétaires hors du commun !!!
Un lieu à fréquenter pour qu'il continue de nous enchanter encore et encore !!!"


MADAME FIGARO. 19 juillet 2008.

"Marinette et Jean-Paul:
De vrais illuminés:
Ils ont investi un ancien temple protestant et exposent tous leurs coups de coeur: artistes contemporains, fleurs, vaisselle, colliers, cocottes, bougies...
Une vrie caverne d' Ali Baba."


BRETAGNE INSOLITE:

Bretagne insolite
Inventaire à la Prévert
« Marinette, des fleurs, un chien, des cocottes en fonte, du thé, un collier, des violons, des assiettes, une cage à oiseau, des livres, une galerie d’Art, une tasse de café, un cerf empaillé, des CD, un jardin, une ex-cantatrice, des savons, un chat… et Jean-Paul »…
Bienvenue au magasin l’Ancien Temple à Dinard !
L’endroit tient son nom d’un ancien temple protestant (monument classé au patrimoine de la ville), dont il subsiste le rez-de-chaussée en menuiserie de bois à décor néogothique, l'inscription "Ancien Temple" aux lettres délavées et l'escalier à double révolution.
Un souterrain, aujourd’hui condamné, le reliait à la Maison de la résistance mitoyenne.
Marinette et son compagnon Jean-Paul ont créé dans ce sanctuaire chargé d’Histoire, un havre de paix, de magie, de fantaisie et de convivialité, caverne d’Ali Baba qui se déploie comme un songe éveillé en plein centre ville.
Regarder, toucher, écouter, sentir, goûter… la visite tient de l’expérience sensorielle.
Au rez-de-chaussée, l'espace librairie et sa sélection pointue de CD, l’espace thés soigneusement sélectionnés et l’espace gourmand avec, entre autres, ses délices de chocolats, croisent les instruments de musiques, les articles ménagers, la galerie d’Art.
À l’étage (ex-habitation du couple, depuis peu ouverte au public), on trouve l’art de la table avec un grand A, le linge de maison, les articles de bain …
Tandis que Jean-Paul s’occupe de tresser des fleurs, créer des sapins miniatures, construire des tipis, Marinette se charge de la clientèle, derrière son comptoir à l’entrée du magasin.
L’accueil y est chaleureux, sans façon « je veux que chacun reparte avec l’impression de n’avoir pas seulement acheter mais reçu de la chaleur humaine » revendique la patronne généreuse des lieux. « Certains viennent ici pour trouver des produits inédits mais également découvrir un peintre local, rencontrer un luthier de renom, écouter un artiste de rue, croiser une ex-cantatrice venue pousser la chansonnette ou simplement se confier en buvant un café » poursuit-elle.
Ainsi, ouvre-t-elle ses portes à une clientèle touristique aisée qui afflue aux beaux jours, mais également à un public aux revenus modestes.
Déambuler dans les pièces aux murs boisés, sous de grands et majestueux lustres noirs baroques, au milieu de canapés et sièges "maison", de bijoux uniques ou de trouvailles et curiosités chinées du mois ressemble à une intrusion surréaliste hors temps et hors normes dans un film de Buñuel ou dans un poème inventaire… à la Prévert bien sûr!

karine Baudot La Griffe magazine http://www.lagriffe.org Ciné 35 http://www.cine35.com Articles http://cinemavitae.hautetfort.com/


RENNES Femmes:

"Il fait partie des nombreuses villas classées de Dinard. Cet ancien temple protestant s' est transformé en une véritable caverne d' Ali baba, sous le grand coup de baguette magique de Marinette. Ce décor pittoresque vous invite au voyage, au rêve et à un vrai dépaysement. Marinette expose des sculptures, des photographies dans son espace galerie, mais vend aussi des bijoux, des marionnettes, des masques, des tissus, des services de table, de la musique, des photophores baroques, des antiquités, des lustres, des fleurs... Bref, prenez le temps de chiner".


GEO GUIDE BRETAGNE NORD:

"Comme son nom l' indique, il s'agit d' un ancien temple protestant. Entre caverne d'Ali Baba et grotte de druidesse, le sélection de Marinette ne ressemble qu'à elle !


TV GRANDES CHAINES:

C' est un joyeux fourre-tout d' objets de décoration, une véritable caverne d' Ali Baba tenue par un couple loufoque" ( inteview de Nathalie Rihouet pré sentatrice de France 2 ).


GUIDE PETIT VOYAGE DE LONELY PLANET:

" L' Ancien Temple s' affirme depuis toujours comme la caverne à trésors de la ville. Bijoux, antiquités, marionnettes ou santons, vous repartirez avec un objet à offrir ou à vous offrir".


"Le 20 JUIN 2007 sur TV Rennes 35

à 18h35 vous pourrez écouter l'interview qu' ils sont venus faire à l' Ancien Temple; cet interview sera ce jour là, rediffusée toutes les 35 minutes.Sinon vous pourrez aller sur internet et écouter l' émission toute la semaine (rechercher dans informations archives).tv-rennes.com


Le guide du shopping de CITYVOX:

"La Caverne d'Ali Baba. Antiquités du monde, exposition d'art naïf, arts de la table, tissus anciens, bougies et encens, fleurs fraîches rares et compositions florales, rosiers anciens , senteurs, coquillages, musique classique et cidre artisanal...voilà de façon sommaire ce que l'on peut trouver dans cette boutique musée dont l'originalité fait la fierté de la cité balnéaire. Des animations et décorations sont prévues pour chaque grande occasion tout au long de l'année. Aussi, il n'est pas impossible d'y retrouver quelques animaux de ferme pour Pâques ou une soirée galeries avec musique et festivités en été. Un lieu vraiment exceptionnel."


Escapade France:

(Bretagne/Dinard et la Côte Emeraude)
"Shopping L’Ancien Temple Fleuriste Pour les objets de décoration savamment éparpillés dans cet atelier de décoration florale 29, rue Jacques Cartier 35800 Dinard Tél : +33 (0)2 99 46 82 88."


REGION BRETAGNE (patrimoine) :

Bretagne Ille-et-Vilaine Dinard 29, rue Jacques Cartier Temple, magasin de commerce Vignette Vue générale sur rue de l'ancien temple actuellement atelier d'art floral. Désignation Dénomination : temple ; magasin de commerce Précisions sur la localisation Numéro INSEE de la commune : 35093 Aire d'étude : Côte d'Emeraude Canton : Dinard Milieu d'implantation : en ville Latitude : 48.6324015 Longitude : -2.0545999 Eléments de description Matériau(x) du gros-oeuvre et mise en oeuvre : granite ; moellon Matériau(x) de couverture : ardoise Parti de plan : plan allongé Vaisseau et étage : 2 étages carrés Type et nature du couvrement : lambris de couvrement Parti d'élévation extérieur : élévation à travées Type de la couverture : toit à longs pans ; pignon découvert ; pignon couvert Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier dans-oeuvre Commentaire descriptif : Temple à un seul vaisseau. Des chapelles latérales semblent avoir été prévues mais n'ont vraisemblablement pas été construites. Chevet plat. Immeuble d'habitation avec commerce en rez-de-chaussée accolé à l'ancienne façade du temple protestant. Façade sur rue du magasin avec menuiserie en bois à décor néo-gothique. Technique du décor des immeubles par nature : menuiserie ; sculpture Typologie : Style néogothique. Eléments d'historique Datation(s) principale(s) : 4e quart 19e siècle Datation(s) secondaire(s) : 1er quart 20e siècle Datation(s) en années : 1877 ; 1906 Justification de la (des) datation(s) : daté par source Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre : Montheih Robert (commanditaire) Commentaire historique : Temple protestant de l'église anglicane construit en 1877 pour Robert Montheih, transformé en magasin de commerce avec logement vers 1906 par P. Chausseblanche. Statut juridique Statut de la propriété : propriété privée Intérêt et protection Nature de la protection MH : édifice non protégé MH Observations : Anciennement quartier de : Dinard."


PATRIMOINE de FRANCE:

"Catégorie : Temple, magasin de commerce quartier de : centre ville aire d'étude : Dinard adresse : Jacques Cartier (rue) 29 époque de construction : 4e quart 19e siècle année : 1877 ; 1906 auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu personnalité(s) : Montheih Robert (commanditaire) historique : Temple protestant de l' église anglicane construit en 1877 pour Robert Montheih, transformé en magasin de commerce avec logement vers 1906 par P. Chausseblanche. description : Temple à un seul vaisseau. Des chapelles latérales semblent avoir été prévues mais n' ont vraisemblablement pas été construites. Chevet plat. Immeuble d' habitation avec commerce en rez-de-chaussée accolé à l' ancienne façade du temple protestant. Façade sur rue du magasin avec menuiserie en bois à décor néo-gothique. gros-oeuvre : granite ; moellon couverture (matériau) : ardoise plan : plan allongé étages : 2 étages carrés couvrement : lambris de couvrement décor : menuiserie ; sculpture couverture (type) : toit à longs pans ; pignon découvert ; pignon couvert escaliers : escalier dans-oeuvre typologie : style néogothique propriété privée date protection MH : édifice non protégé MH type d'étude : recensement du patrimoine balnéaire date d'enquête : 1996 rédacteur(s) : Orain Véronique N° notice : IA35000380 © Inventaire général, 1996 Dossier consultable : service régional de l'inventaire Bretagne Hôtel de Blossac - 6, Rue du Chapitre 35044 RENNES Cedex - 02.99.29.67.67"


Topic-Topos patrimoine en Bretagne:

"En 1876, Robert Monteith, vice-consul anglais à Saint-Malo, qui habite l'ancien prieuré, achète un terrain situé sur le bord de l'ancien chemin reliant le port de Dinard au bourg de Saint-Énogat. Le 23 août 1877, il demande au sous-préfet l'autorisation d'ouvrir un temple protestant de l'Église anglicane, comme William Faber qui a construit quelque temps auparavant le temple anglican du Bec-de-la-Vallée. La demande d'autorisation provisoire d'ouverture solennelle est donnée le dimanche 26 août 1877. Le monument ressemble aux constructions anglaises établies dans toutes les villes britanniques de l'époque. Le premier chapelain est le révérend Thomson. En 1901, le temple est converti en Grand Bazar des nouvelles galeries avec adjonction du bâtiment donnant directement sur la rue. Le Grand Bazar est aujourd'hui l'atelier floral du Vieux-Temple."


BREIZHOO: cadeaux en Bretagne

"L'Ancien Temple (Dinard) Une boutique de bijoux, céramiques d'art, marionnettes, photophores baroques, masques, tissus haute couture, objets de créateurs, fleurs et plantes rares, bougies, linge de table, antiquités... Egalement un espace galerie de peinture."


Autres liens

site de la ville de dinard



RETOUR