Infos glanées ici et là



Pêche en eaux profondes

Mauvaise nouvelle


Un immeuble de 7 étages, bois et bottes de paille...

... dans les Vosges.


Sur les 25 000 hôtels en France, environ 200 hôtels sont éco labellisés.

UN éco hôtel en plein Paris!


Nucléaire.

En 3 mn, une vidéo "choc" à voir absolument et à diffuser largement !
Gregory Jaczko a été, de mai 2009 à mai 2012, le président de l’autorité de sûreté nucléaire des États-Unis.
Tirant les leçons de Fukushima, ses récentes déclarations sont véritablement fracassantes.
Les pronucléaires américains le considèrent désormais comme un ennemi...

Vidéo : les aveux d’un ex-patron de la sûreté nucléaire


Pêche en eau profonde.

LE GRAND SCANDALE de la PÊCHE en EAU PROFONDE


La plus grande façade végétale du monde.

de Michel Blanc... Bien sûr!


Les pesticides modifient le développement...

des foetus...


L'obsolescence programmée!

Bravo Mr Jean-Vincent Placé député écologiste


Un GRAND défenseur de l'AMAZONIE.

Et si chacun faisait la même part dans son engagement...Le monde n'en serait-il pas plus humain?
FRANS KRAJCBERG


Le monde...

... selon Monsanto


En juin prochain, vous pourrez voir dans une centaine de salles de cinéma.

le film "Supertrash"

mais si on lit la parabole du 100 ème singe, on continuera à avoir de l'espoir ....
Une histoire à propos du changement social.Par Ken Keyes, Jr.
Une espèce de singe japonais, le macaque japonais ( macaca fuscata ), a été observée à l'état sauvage sur une période de 30 ans.
En 1952, sur l'ile de Koshima, des scientifiques nourissaient les singes avec des patates douces crues en les jetant sur le sable. Les singes aimaient le goût des patates douces, mais trouvaient leur saleté déplaisante.
Une femelle agée de 18 mois appelée Imo pensait quelle pouvait solutionner le problème en lavant les patates dans un ruisseau tout près. Elle enseigna ce truc à sa mère. Leur compagnes de jeu apprirent aussi cette nouvelle façon de faire et l'enseignèrent aussi à leur mère.
Cette innovation culturelle fut graduellement adoptée par différents singes devant les yeux des scientifiques. Entre 1952 et 1958 tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces remplies de sable pour les rendre plus agréables au goût. Seulement les singes adultes qui imitèrent leurs enfants apprirent cette amélioration sociale. Les autres singes adultes conservèrent leur habitude de manger des patates douces sales.
Alors quelque chose d'étonnant se produisit. À l'autonne de 1958, un certain nombre de singes de Koshima lavaient leurs patates douces -- leur nombre exact demeure inconnu. Supposons que lorsque le soleil se leva un matin, il y avait 99 singes sur l'île de Koshima qui avaient appris à laver leurs patates douces. Supposons encore qu'un peu plus tard ce-matin là, le centième singe appris à laver les patates.
ALORS LA CHOSE ARRIVA !
Ce soir-là presque tous les singes de la tribu se mirent à laver les patates douces avant de les manger. L'énergie additionnelle de ce centième singe créa une sorte de percée scientifique !
Mais notez ceci: la chose la plus surprenante observée par ces scientifiques fut le fait que l'habitude de laver les patates douces fit alors un saut au-dessus de le mer... pour rejoindre des colonies de singes habitant d'autres îles ainsi que la troupe de singes de Takasakiyama sur le continent qui commençèrent aussi à laver leurs patates douces. C'est ainsi que le macaque japonais a été surnommé le "laveur de patates".
Ainsi, quand un certain nombre critique d'individus accompli une prise de conscience, cette nouvelle prise de conscience peut être communiquée d'un esprit à un autre.
Bien que le nombre exact peut varier, ce "Phenomène du Centième Singe" signifi e que lorsque seulement un nombre limité de gens apprend une nouvelle façon de faire, celle-ci peut devenir partie intégrante de la conscience de ces gens.
Cependant, à un moment donné, si seulement une personne de plus se met à adopter une nouvelle prise de conscience, son champ d'action s'étend de telle sorte que cette prise de conscience est adoptée par presque tout le monde !
Ce texte a été tiré du livre "Le Centième Singe" par Ken Keyes, Jr. Ce livre est libre de droits d'auteur ( copyrights ) et le matériel peut être reproduit en tout ou en partie.


Mosanto.

Faire suivre...


La disparition des ABEILLES.

Petite vidéo

Le septième continent.

16-05-2012
Pacifique : un continent de déchets fait plus de six fois la France.
Découvert en 1999 par le navigateur américain Charles Moore, ce qu’on appelle le « 7ème continent » est un gigantesque amas de déchets, situé entre les côtes de Hawaï et l’Amérique du Nord.
Ces millions de tonnes de plastiques s’amassent sur une superficie estimée à 3,4 millions de km² selon le Cniid (1), équivalant à plus de six fois la France. Ce « continent » s’est progressivement formé dans l’océan Pacifique Nord, récoltant et concentrant via les courants marins des déchets provenant d’Asie du sud-est et d’Amérique de l’Ouest.
La catastrophe de Fukushima aurait contribué, à elle seule, à l’ajout de trois millions de tonnes de déchets.
De par sa position dans les eaux internationales, lesquelles appartiennent à tous ou à personne au gré des nécessités, chacun se dédouane de ce problème qui ne cesse de grossir.
Pourtant, l’impact sur l’environnement, et notamment la faune marine, est réel (contamination de la chaîne alimentaire etc.). Aussi, l’association OSL (Ocean Scientific Logistic) a mis sur pied une expédition, visant à évaluer l’impact de ce condensé de pollution.
Afin de le sensibiliser, elle tiendra le public informé de ses recherches via un blog dédié (2). Seules deux expéditions scientifiques américaines se sont déjà rendues sur place, respectivement en 2006 et en 2009. Selon OSL, si rien n’est fait, dans 20 ans, ce continent sera aussi grand que l’Europe. Cécile Cassier
1- Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets.
2- Le blog est accessible à l’adresse suivante :

Le Septième Continent

Tsunami et septième continent


Pollution, pillage : la destruction de la planète visible depuis l’espace.

En collaboration avec la Société Zoologique de Londres, le Réseau Empreinte Ecologique Globale et l’astronaute hollandais André Kuipers, le WWF a présenté un rapport bi-annuel, dénonçant la pression exercée sur les ressources naturelles.
De la Station Spatiale Internationale (SSI), André Kuipers constate l’impact des feux de forêts, de la pollution de l’air, de l’érosion sur l’ensemble de la Terre.
Ce « Rapport Planète Vivante » s’inquiète notamment du phénomène d’accaparement des terres arables des pays pauvres par les pays riches. Depuis le milieu des années 2000, ces appropriations foncières représentent l’équivalent de la superficie de l’Europe orientale.
Si la crise alimentaire de 2007-2008 a accéléré le phénomène, d’autres causes plus profondes se dessinent, telles que la pression démographique, la consommation d’une minorité, la demande en biocarburants etc.
L’empreinte écologique des pays à haut revenu est ainsi cinq fois supérieure à celle des pays à bas revenu. Le Qatar, le Koweït, les Emirats Arabes Unis, le Danemark, les Etats-Unis, la Belgique, l’Australie, le Canada, les Pays-Bas et l’Irlande sont les 10 pays à la plus forte empreinte écologique par individu.
Mais à cinq semaines du sommet des Nations Unies (Rio+20), le rapport se veut constructif. Il distingue 16 priorités (biodiversité, matières premières, énergie, cadres juridiques et économiques etc.) pour assurer la nourriture, l’eau et l’énergie suffisantes aux 9, voire 10 milliards d’êtres humains qui devront se partager la planète en 2050.